La ionisation négative

La ionisation négative


Recharger son corps en électrons.



Avant de commencer cet article, il est nécessaire de repréciser quelques petites bases de physique, que nous avions acquis au lycée.

Sans rentrer dans les détails, rappelons ce qu’est un atome. Il s’agit d’un élément constitutif et homogène de la matière. Un atome est un minuscule morceau de matière, une sorte de « brique » qui la constitue. Un atome contient un noyau et autour de ce noyau, il y a des électrons.

Les électrons sont des particules élémentaires extrêmement légères, gravitant normalement autour du noyau atomique. Elles sont chargées d’électricité négative.

Ceci étant fait, nous pouvons maintenant rentrer dans le cœur du sujet.

Le corps humain


L’organisme humain est chargé d’électrons. Sa charge électrique est donc négative.
Plus ce dernier est rechargé en électrons, plus son état de santé tendra vers l’équilibre. Or, de nos jours, il existe beaucoup d’éléments dans nos environnements qui, au contraire, nous donnent des charges positives d’électricité & nous volent des électrons.

Les ondes électromagnétiques sont les premières à jouer un effet néfaste sur l’organisme. Ordinateur, Wifi, téléphone portable, compteur Linky, lignes haute tension, télévision, box internet : autant d’éléments qui perturbent le bon fonctionnement de l’organisme et qui chargent ce dernier en « ondes » positives.

Ce n’est pas pour rien qu’il existe des personnes dits « électrosensibles » qui doivent à tout prix se protéger des ondes des appareils qui les entourent, à l’aide de vêtements, voire même de grandes tentures sur les murs de leur appartement pour empêcher aux ondes de traverser ces derniers.

Cela peut réellement causer des troubles chez certaines personnes : – insomnie – douleurs au niveau des oreilles si le téléphone portable y est collé – fortes migraines – agitation – etc.

Par ailleurs, les radicaux libres que l’on rencontre au quotidien ont tendance à nous faire perdre des électrons également.

Que sont les radicaux libres ?


Les radicaux libres sont des molécules instables qui ont tendance à oxyder les cellules du corps humain : à les faire rouiller.

Ces radicaux libres sont apportés par une grande quantité de paramètres différents : une nourriture en abondance, le tabagisme, les infections, le stress, l’exposition solaire prolongée, l’exposition aux polluants, les ondes électromagnétiques, le manque de mouvement, etc. Pour contrer les effets des radicaux libres, on parle de plus en plus de l’importance des antioxydants.

Ce sont des molécules qui permettent de lutter contre cette oxydation. On les trouve souvent dans une alimentation très riche en fruits et légumes crus, remplis de vitamines et minéraux : carotte, betterave, abricot, figue, datte, pollen frais, spiruline, grenade, maca, eau de Quinton, etc.

On comprend vite alors que notre vie quotidienne a tendance à nous faire perdre beaucoup d’électrons tandis que l’on se remplit vitesse grand V de charges électriques positives.

Que faire alors ?


Partir vivre en ermite ou dans une tribu n’est pas une solution. Certains décident de quitter la ville et partir vivre à la campagne, mais parfois (pas toujours), les mêmes problèmes se posent : installation du compteur Linky, lignes à haute tension, box internet, téléphones portables, etc.

Évidemment, contrairement à Paris, nous ne sommes pas entourés dans ce cas d’une vingtaine de boxs à la ronde et cela limitera ainsi la casse. D’autres prennent des solutions plus « radicales » et font le choix de vivre avec le minimum possible de technologies autour d’eux.

Certes, la reconnexion à la nature est absolument primordiale. Mais elle peut passer par des méthodes souples et douces qui nous permettent de contrer au quotidien ces ondes et nous recharger en électrons (=particules chargées d’électricité négative).

Ainsi, ce que l’on va rechercher au quotidien c’est la négativation ou ionisation négative, à savoir lorsqu’un atome (en l’occurrence ceux qui constituent notre organisme) se modifie et gagne alors des électrons.

Petites explications supplémentaires :

– Une substance est dite « agent oxydant » et « radical libre » si elle manque d’électrons et va en voler là où elle peut.
– Une substance est dite « agent réducteur » ou « agent anti-oxydant » si elle a un surplus d’électrons et peut en faire don.

– Le potentiel redox, ou rH2, ou encore facteur électrique, est une mesure qui indique le degré auquel une substance peut oxyder ou réduire une autre substance (en mV). Cela nous renseigne sur le potentiel réducteur (de 0 à 28) ou oxydant (de 28 à 42) d’une solution. Ici, il doit être inférieur à 28 pour donner des électrons.

– Mesure rH2 positive de 28 à 42 : la substance est un agent oxydant.

– Mesure rH2 négative de 0 à 28 : la substance est un agent réducteur.

Ceci est basé sur les travaux de Louis-Claude Vincent ingénieur hydrologue, qui a mis au point la bioélectronique, en 1948, à l’aide de plusieurs scientifiques.

La mise à la terre naturelle


Cette méthode consiste en le fait de se relier à la terre de manière naturelle ou artificielle afin d’obtenir un rééquilibrage des polarités électriques dans le corps, conditions essentielles pour une bonne santé. Il va alors se produire un double échange : par effet d’osmose, le contact avec la terre entraîne d’abord les ions positifs vers le sol puis assure une recharge en électrons contenus dans la terre, créant ainsi un rééquilibrage de la situation ionique.

Concrètement qu’est-ce que cela donne ?

🍀 La marche pieds nus sur un sol légèrement humide ou mieux, dans la rosée du matin permet donc de refaire le plein en charges négatives (les électrons), qui pourront pénétrer dans le corps par la plante des pieds.

🍀 Le jardinage (cette fois-ci les électrons pénètrent par les mains au contact du sol)

🍀 L’arrachage de mauvaises herbes.

🍀Le fait de toucher un arbre, s’y adosser, etc. De manière plus poussée, on entend de plus en plus parler également de la sylvothérapie (le fait de chercher le contact prolongé avec des arbres).

🍀 Se baigner dans la mer, le lac, les rivières.


Le corps enregistre par les zones réflexes de la peau les informations électriques de son environnement. Les voies cutanée et pulmonaire permettent par le phénomène d’osmose (loi des polarités) d’équilibrer les charges pour une meilleure santé. Il semble que les systèmes tampons des organismes « habitués » à la prise de terre (personnes très souvent pieds nus chez elle ou faisant du jardinage) réagissent plus vite et plus nettement à la « décharge ».

La mise à la terre artificielle


🍀 Les négativeurs artificiels type négativeur Vincent ou négativeur cylindrique sont efficaces aussi, il faut y penser s’il n’y a pas de jardin ou de pelouse proche de chez nous.
🍀 Il existe également des tapis de mise à la terre, à glisser dans votre lit par exemple, ou sous vos pieds pendant que vous travaillez sur l’ordinateur, pour ne pas être atteint par les ondes électriques de base fréquence durant la nuit/journée.

Comment est-ce que cela fonctionne?

Le tapis conduit la charge électrostatique du corps à travers le fil de terre du circuit électrique. Il rééquilibre votre potentiel avec celui de la terre et réduit instantanément le stress électrique auquel vous êtes soumis à proximité de matériels électriques et informatiques. La technologie « Earthingtm » reproduit le phénomène naturel de décharge électrostatique que le fait de poser le pied nu sur la terre engendre.

On peut aussi utiliser ce kit pour se « décharger » en lisant un livre ou assis lors des moments de repos.

Plusieurs marques proposent de tels tapis.

La mise à la terre, artificielle ou naturelle, a un effet : – anti-oxydant, donc lutte contre le vieillissement.
– de renforcement des défenses du système immunitaire.
– de diminution de notre potentiel redox. Cela nous négative, car la Terre est réductrice, ce qui signifie qu’elle est donatrice d’électrons.

Les effets

La mise à la terre, artificielle ou naturelle, a un effet :

⚡️ anti-oxydant, donc lutte contre le vieillissement.
💪 de renforcement des défenses du système immunitaire.
🌲 de diminution de notre potentiel redox. Cela nous négative, car la Terre est réductrice, ce qui signifie qu’elle est donatrice d’électrons.


Si cet article vous a plu, épinglez-le sur Pinterest,
en cliquant sur l’image ci-dessous !
Vous pouvez également laisser un petit commentaire :).




Pour information, je propose des consultations en naturopathie en ligne, grâce à l’outil Skype.
Pour en savoir plus, cliquez ici (-clic!)

PRENDRE RDV




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *